Lettre d’amour

par Florence

Je t'aime depuis le premier jour, avec des frémissements sur la réserve, des caresses, des enthousiasmes encore timides mais déjà éminents, encore tâtonnants mais déjà certains... 

Je t'aime avec mes obscures alliances du sexe et du sens, des mots qui furent et restent de ma chair, de mon sang, de mes sens, de l'exquis frissonnement de ma peau, dès que tu l'approches... 

Je t'aime dans chacun de tes baisers, tes caresses, avec les fragments de je ne sais quel credo sensoriel, je t'aime avec tous les émois intimes de ma chair, sa luxuriance de sensations, avec de nos corps enlacés tous les abîmes de mes sensations fortes. 

Je t'aime avec toute cette envie de toi, sauvage et violente, tout le vertige de ces désirs qui ne cessent de me submerger

Je t'aime avec une écriture voluptueuse, ses rondeurs de suavité, dans un climat ondulatoire, avec du mouvement, piétinant la convenance, brisant l'éducation, donnant à la vie un air de fête.

Je t'aime avec du respect, de l'admiration, et un entêtement sans cesse réaffirmé à chercher dans ta vérité intime ta véritable souveraineté d'homme libre, loin de l'image que ta réussite matérielle donne de toi.

Je t'aime au coeur de mes énergies les plus incontrôlables, avec une langue enfin libre de ses mouvements, prête à braver l'indicible, à en débusquer le sens caché, toujours plus vrai, plis prolifique, plus inouï que le sens commun.

[...] Je t'aime au point qu'il ne soit au pouvoir de rien ni personne - et pas même de toi - quoi qu'il advienne, de me faire un jour regretter de te l'avoir écrit...

Découvrez aussi

2 messages

Anonyme 10 août 2020 - 16 h 48 min

Sublime lettre

Reply
Enzo 28 juillet 2020 - 16 h 46 min

Les mots bien maniés ont un pouvoir fascinant…

Reply

Commentaires