Orgia

  • par Florence

    Je serai ton esclave mais promets-moi d’être mon maître …

  • par Florence

    Elle frémit, cambre ses fesses, fait saillir ses seins d’une manière provocante. Ses yeux brillent sauvagement. Comme Elle est belle, offerte à tes désirs les plus fous. Tu as deux heures devant toi pour assouvir ce désir d’Elle qui te mord le ventre.

  • par Florence

    Damnée dresseuse de chair, ma jeune amante appliquée allait et venait tout au long de ma roideur tressaillante, s’enfonçant jusqu’aux tréfonds secret et pourpre de mon désir pour elle, puis, langue butinante…

  • par Florence

    …où les langues se caressent et pénètrent, où les lèvres sont si nues que sans le faire vous êtes déjà en train de faire l’amour…

  • par Florence

    Sensations, jeu de cartes coupé au hasard d’où sort toujours, ROUGE, la fidélité au désir.

  • par Florence

    Derrière ta pseudo-respectabilité, qui imaginerait que, tout l’après-midi, tu as été ma salope, ma délicieuse catin… Ma soumise et mon amante.

  • par Florence

    Elle enduisait ses mains de salive. Son coup de poignet très lent, tournant, effleurant à peine, je n’en ai connu de pareil. « Garde-toi le plus longtemps possible, ce sera meilleur. Tu me donneras tout jusqu’à la dernière goutte. » …

  • par Florence

    «  Penche-toi », disait-il, doucement, fermement. Encore aujourd’hui j’entends cette phrase résonner au tréfonds de mon être. L’enculade est le grand acte anti-romantique – à moins que, bien sûr, comme moi, votre idée de la romance ne…

  • par Florence

    « Pour qui fut adolescent dans les années 60, le terme de fellation était alors pratiquement inconnu, et, si on parlait (en chuchotant !) de sucer, il n’y eut longtemps pour désigner l’acte qu’un sobriquet polisson, badin et désinvolte,…

  • par Florence

    L’amazone moderne plante des flèches dans le sol avec ses pieds, et frappe deux coups, plaisir-douleur, dans l’imagination du mâle…

  • par Florence

    Tout, je te donne. Le ciel je te le donne. Je te le prends, je te le donne. Mes rêves du jour et de la nuit, tous mes fantasmes je te les donne. Mon corps je te le donne. Tous mes trous, ma chatte, mon cul, ma gorge…